2023
45e édition

Archives

1983

Chapiteau
Stéphane Grappelli
STEPHANE GRAPPELLI
Trio

Stéphane Grappelli est un parfait autodidacte. Deuxième violon ("ripiane", selon l'expression argotique) dans les orchestres de cinéma, il se perfectionnait sur son instrument en étudiant la technique du premier violon. Il pianotait "comme un chien se jette à l'eau", avoue-t-il. De même, à cette époque, au hasard des engagements, il lui est arrivé de pratiquer le trombone, le saxophone ou l'accordéon. Nourri dès sa plus tendre enfance par la musique de Ravel et Debussy, dont son père était un fervent admirateur et à laquelle il demeure toujours fidèle. Stéphane Grappelli ne "torture" pas son violon comme certains de ses confrères. Il conserve à l'instrument sa spécificité classique. A son jeu lyrique, romantique, tendre, que parsèment parfois quelques notations tsiganes héritées de Django Reinhardt, il lui suffira, si l'on ose dire, d'ajouter le swing essentiel. Ce dont il ne se prive pas. Improvisateur hors du commun, c'est un remarquable spécialiste de la paraphrase qui lui fait transfigurer, colorer le thème le plus anodin. Un des jazzmen les plus éminents. La densité bouleversante de son récital restera comme un des sommets de Marciac.

 

Stéphane Grappelli violon
Marc Fosset guitare
Patrice Caratini contrebasse