2022
22 juillet > 6 août

Archives

2008

Chapiteau
Robin McKelle
ROBIN McKELLE

Elle se situe elle-même da ns la lignée des grandes, Ella Fitzgerald, Sarah Vaughan, Dinah Washington. Rien d’outrancier dans ces propos : Robin McKelle a une voix ductile, bien timbrée, une diction claire, le sens du swing et un glamour qui lui appartient en propre. Elle a gagné en assurance et maîtrise désormais la scène avec une aisance qu’on ne lui connaissait pas. Aussi a-t-elle vite fait de conquérir le chapiteau. Il lui suffit d’entonner un de ces standards auxquels elle reste fidèle, Lover Man, en l’occurrence, et d’enchaîner avec Lullaby Of Birdland ou Bei Mir Bist Du Schön, popularisé en son temps par Benny Goodman. Sans compter I Wish You Love, le Que reste-t-il de nos amours de Charles Trenet, décidément à l’honneur cette année. Bien soutenue par une section de cuivres (trompette, trombone, saxophone) jouant des arrangements efficaces et par le pianiste Alain Mallet, elle intègre aussi à son répertoire les Beatles et deux de ses propres compositions, dont On Your Side où elle s’accompagne elle-même au piano. Le chapiteau copieusement garni lui réserve une ovation méritée.


Robin McKelle voix
Mike Tucker saxophone
Adam Rapa trompette
Jeff Galindo trombone
Alain Mallet piano
Peter Slavov contrebasse
Jeremy Clemons batterie