2021

Archives

2000

Chapiteau
Regina Carter
REGINA CARTER

Une soirée réservée aux instruments insolites et qui débute avec une jeune violoniste, Regina Carter. Virtuose accomplie, douée d’une attaque franche et d’un sens aigu de l’improvisation, celle-ci montre dans un brillant Lady Be Good qu’elle sait ce que swinguer veut dire et que sa réputation n’est pas usurpée. Elle aborde ensuite d’autres climats ( Mandingo Street, le Mojito composé par Steve Turre) et clôt son concert sur Tico Tico, classique de ce qu’on nommait naguère encore le « typique » et qui n’a que de lointains rapports avec le jazz.


Regina Carter violon
Werner Gierig piano
Darryl Hall contrebasse
Alvester Garnett batterie
Mayra Casales percussions