2023
20 juillet > 5 août

Archives

2008

Chapiteau
Paolo Fresu
PAOLO FRESU
Devil Quartet

Le son, dépourvu de vibrato, d’une pureté limpide, mais aussi la posture, corps cambré en arrière, pavillon pointé vers le sol : tout, jusque dans le détail, évoque Miles Davis, dont le trompettiste sarde Paolo Fresu reste le disciple le plus éminent. Non qu’il n’ait son originalité. Il le prouve dès le début, au bugle, dans une de ses compositions, Another Road To Tinguerov qui permet à Bebo Ferra de s’illustrer. Le guitariste sera aussi, par la suite, un partenaire stimulant pour Fresu auquel il fournit une réplique toujours pertinente. Celui-ci, plus que par le passé, à recours aux sortilèges de l’électronique pour créer des climats contrastés, au grand enthousiasme de l’assistance subjuguée par sa technique instrumentale tant au bugle qu’à la trompette ouverte ou bouchée (notes tenues, souffle continu), par l’homogénéité d’un groupe où le bassiste Paolino Dalla Porta, auteur de belles mélodies, et le batteur Stefano Bagnoli fournissent un soutien aussi inventif qu’énergique.


Paolo Fresu trompette, bugle
Bebo Ferra guitare
Paolino Dalla Porta contrebasse
Stefano Bagnoli batterie