2023
20 juillet > 5 août

Archives

1989

Chapiteau
Michel Petrucciani
MICHEL PETRUCCIANI
Trio

L'irruption de Michel Petrucciani dans le monde du jazz, son irrésistible ascension s'apparentent à un conte de fées : il était une fois, à Orange, un petit garçon de cinq ans qui reçut en cadeau un piano. Durant huit longues années, il travailla sans trêve la musique classique, jusqu'à acquérir une technique impressionnante et la totale maîtrise de son instrument. Passionné de jazz, il donne à treize ans son premier concert au festival de Cliouclat, dans la Drôme. Le prince des trompettistes, Clark Terry, qui passait par là, l'entend et, séduit, joue avec lui. Voilà Michel Petrucciani sur orbite. A dix-sept ans, en 1980, il s'installe à Paris, enregistre en quartet son premier disque "Flash" et devient très vite une star européenne. Commence dès l'année suivante l'aventure américaine. D'abord fixé en Californie avant d'opter pour New York, il rencontre le saxophoniste Charles Lloyd qui l'engage pour une tournée mondiale. Dès lors vont se succéder les collaborations prestigieuses (avec Lee Konitz, Jim Hall, Wayne Shorter, John Abercrombie) et les distinctions : Jazzman de l'année 983 aux USA et Prix Django Reinhardt, Grand Prix du disque 1984, Victoire de la Musique 1988. Après avoir enregistré en solo, duo ou trio sous divers labels, il signe pour "Blue Note" un superbe album dont il a intégralement composé la musique, "Michel Plays Petrucciani" (1988). Demandé dans le monde entier, il se produit avec les meilleures rythmiques, le plus souvent en trio. Formule qui convient particulièrement à sa conception du piano dont il sait exploiter toutes les possibilités. Si l'influence de Bill Evans est manifeste dans son art de créer des atmosphères, il doit aussi à des aînés tels que McCoy Tyner une attaque franche et une impétuosité qui se manifeste dans un discours volontiers lyrique, mais toujours parfaitement construit et dominé.

 

Michel Petrucciani piano
Andrew G. McKee contrebasse
Victor Jones batterie