2021
24 juillet > 4 août

Archives

2016

Chapiteau
James Carter
JAMES CARTER
"Django Unchained"

La formule sax/orgue/batterie va comme un gant au jeu protéiforme et prométhéen de James Carter : en effet, l’orgue Hammond se chargeant - dans un registre sonore très complémentaire - à la fois des lignes de basse et des accords, il a toute liberté de s’épancher avec la palette expressive qu’on lui connaît. Trop serré dans la coupe du costume classique, son saxophone fait craquer les coutures et déploie sa sonorité rugueuse, réincarnation libérée des ténors texans de l’air swing ; quand il ne décide pas d’aller aux confins du free pour aller cueillir quelque phrase écorchée vive qu’un Archie Shepp n’aurait pas reniée. En optant pour le meilleur des deux mondes, James Carter incarne une forme de totalité en jazz, fantasme du jazzman universel.
 

James Carter saxophone
Gerard Gibbs orgue hammond
Alex White batterie

Voir un extrait du concert
Voir l'interview