2021

Archives

1992

Chapiteau
Dee Dee Bridgewater
DEE DEE BRIDGEWATER

Marciac aime Dee Dee Bridgewater, et Dee Dee le lui rend bien. Chacune de ses prestations sous le chapiteau, en 1988 et 199, a permis de mesurer la qualité et l'intensité de l'échange, cette communion qu'elle sait établir mieux que nulle autre avec un public que subjuguent sans coup férir son talent, son charme et sa gentillesse. Artiste complète, capable de tout interpréter avec la même passion, le même dynamisme volcanique, aussi bien le blues et les ballades que la musique soul ou funky, Dee Dee était toute désignée pour rendre hommage à l'un des plus grands créateurs du jazz. Sa rencontre avec Jon Hendricks donne à cette soirée un piment supplémentaire, d'autant que les deux vocalistes sont accompagnés par un trio exceptionnel : au piano, Hank Jones, un modèle de plénitude et d'équilibre. Disciple d'ARt Tatum, il est l'un des rares à avoir parfaitement intégré à son jeu les apports des pianistes bop, tels Al Haig et Bud Powell, sans renoncer à un accompagnement "stride" des plus rigoureux. Le contrebassiste George Mraz a acquis ses galons de vedette aux côtés des pianistes au style aussi différent que Jimmy Rowles, Kenny Drew, Toshiko Akiyoshi ou Tommy Flanagan. Quant à Dennis McKrell, c'est un batteur à la fois précis et spectaculaire, dont le passage chez Count Basie a confirmé les qualités. Le trompettiste Jon Faddis, virtuose imprégné de l'esprit du bop, était tout désigné pour participer à cet hommage à Dizzy Gillespie, un père spirituel qu'il n'a jamais renié.

 

Dee Dee Bridgewater voix
Jon Hendricks voix
Jon Faddis trompette
Hank Jones piano
George Mraz contrebasse
Dennis McKrell batterie