2023
20 juillet > 5 août

Archives

2008

Chapiteau
Dee Dee Bridgewater
DEE DEE BRIDGEWATER
"Red Earth – A Malian Journey"

L’une des divas les plus prisées de Marciac, Dee Dee Bridgewater, a succombé elle aussi au mythe africain. Au point d’adjoindre à son quartette – Thierry Eliez, Ira Coleman, Minimo Garay – six chanteurs et musiciens maliens ou guinéens jouant des instruments ancestraux, balafon, kora, tamani, djembé ou n’goni, rencontrés lors d’un voyage à Bamako. Egale à elle-même, démonstrative, dansant et virevoltant, elle crée d’emblée l’atmosphère avec Afro Blues, la composition de Mongo Santamaria arrangée par le pianiste Edsel Gomez. La suite sera, plutôt qu’une osmose, la cohabitation de deux mondes musicaux contrastés, en dépit des efforts méritoires de Dee Dee pour « jazzifier » des compositions de Sorykandia Kouyaté et intégrer des thèmes écrits par Wayne Shorter (Footprints) ou Four Women de Nina Simone, laquelle « lui a donné la fierté d’être une femme noire ». Cette incursion africaine a le mérite de faire découvrir de superbes musiciens, dont Lansine Kouyaté, spectaculaire au balafon, et Kabine Kouyaté, à la voix profonde.

Dee Dee Bridgewater voix
Thierry Eliez piano
Ira Coleman contrebasse
Minino Garay batterie, percussions
Cherif Soumano kora
Moussa Sissoko djembé
Lansine Kouyate balafon
Yacouba Sissoko tamani, n'goni
Kabine Kouyate voix
Mamani Keita voix