2023
45e édition

Archives

1983

Chapiteau
Carrie Louise Smith
CARRIE SMITH

Née Carrie Louise Smith à Fort Gaines en Georgie le 25 août 1925, elle suit sa famille qui s‘installe en 1932 à Newark dans le New Jersey. Aux côtés de ses parents et d’autres membres de sa famille, elle débute de façon traditionnelle à l’église (elle citait Mahalia Jackson parmi ses premières inspirations), mais outre le gospel, elle s’intéresse à d’autres grandes chanteuses très influentes à différentes époques, de Bessie Smith à Billie Holyday en passant par Dinah Washington. Ses premières apparitions, notamment en 1957 au festival de Newport au sein du Back Home Choir of the Greater Harvest Baptist Church, la rattachent d’ailleurs encore au gospel. Elle s’en éloigne toutefois peu à peu dans les années 1960 pour chanter davantage de blues, par exemple en 1961 au Town Hall de New York, même si elle officie souvent pour cela dans des orchestres de jazz comme ceux du pianiste Big Tiny Little et du tromboniste et vibraphoniste Tyree Glenn. Sa voix puissante de contralto, agrémentée d’un voile bien à elle, est suffisamment singulière pour lui permettre d’évoluer dans de nombreux registres… et d’attirer l’attention sur elle ! Ce sera le cas en 1974, quand elle joue le rôle de Bessie Smith dans le spectacle de Dick Hyman Satchmo Remembered au Carnegie Hall, d’autant que le show « s’exporte » jusqu’en Europe et en Union soviétique. La chanteuse, désormais plus connue à l’étranger que dans son pays, entame en parallèle une carrière discographique avec « Confessin’ The Blues » en 1976 et continue de se produire avec des groupes de jazz.