2023
20 juillet > 5 août

Archives

2008

Chapiteau
Brad Mehldau
BRAD MEHLDAU
Piano Solo

Dédiée à Esbjörn Svensson, tragiquement disparu au début de l’été, la soirée débute par un récital de Brad Mehldau au piano solo. Exercice redoutable auquel il se livre avec son habituelle concentration. Son répertoire fait se côtoyer Massive Attack (Tear Drop) et Kurt Weil (My Ship), Thelonious Monk (We See), Bobby Timmons (Dis Here) et Chico Buarque (Samba Y Amor), sans compter ses nouvelles compositions (The Falcon Will Fly Again). Il fond ses sources d’inspiration dans un creuset d’où elles sortent magnifiées, transcendées. Musique d’un accès parfois abrupt, voire insolite, dans laquelle il suffit pourtant de se laisser glisser pour en goûter la plénitude. Le pianiste parvient à envoûter son auditoire en créant des climats contrastés, usant, entre autres procédés, d’un ostinato de la main gauche qui produit un effet quasi hypnotique. Subjugué, le public obtient deux rappels avant de libérer un Brad Mehldau comblé par l’accueil qui lui a été réservé.

Brad Mehldau piano