2020
24 juillet - 16 août

Archives

2017

L'Astrada
Paul Lay
PAUL LAY

Qualifié par le maître Martial Solal de «redoutable pianiste, certainement l’un des plus prometteurs de sa génération», Paul Lay s’est vu décerner le Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz en 2015. Après être passé par le conservatoire de Toulouse puis le Conservatoire National de Musique de Paris, où il a impressionné tous les professeurs de la classe de jazz, ce natif d’Orthez a gagné rapidement l’admiration de ses pairs ainsi qu’un grand succès critique. Respectueux de la généalogie des grands pianistes de jazz, doté d’une imagination impressionnante et d’une technique imparable, Paul Lay est le pianiste à suivre par excellence. Son dernier projet est indirectement inspiré du film-culte de Blake Edwards, dans la mesure où il recrée musicalement diverses situations et atmosphères liées à une réunion festive entre amis. Cet éventail de possibilités à l’intérieur d’une thématique unique lui permet de d’exploiter toute la palette de ses idées avec un trio uni comme la livrée du majordome.
 

Paul Lay piano
Clemens Van Der Feen contrebasse
Dré Pallemaerts batterie