favoris
Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

ROBERTO FONSECA

lun 6 août 2007 21h Jazz In Marciac

ROBERTO FONSECA

Chapiteau
  • Description
    Dates de représentation
    • lun 6 aoĂ»t Complet - 21h00

     

    Marciac a rencontré Roberto Fonseca en 2005, dans l’orchestre accompagnant Ibrahim Ferrer. Depuis lors, le pianiste et compositeur cubain est resté l’un des chouchous du festival où il revient en leader d’un quintette de belle tenue. On y remarque en particulier Javier Zalba, auteur de quelques beaux solos tout au long du concert, tant à la flûte qu’au soprano ou à la clarinette, et le bassiste Omar Gonzalez, aussi sûr dans son accompagnement qu’improvisateur brillant, en valeur sur Llego Cachaito. Quant à Fonseca lui-même, irréprochable au piano qu’il maîtrise grâce à une technique éprouvée (De Jorge a Paola, La Flor Que No Cuide) , il chante aussi avec talent, regard levé vers les étoiles, comme s’il y puisait l’inspiration qui innerve ses mélodies. Avec cela, une présence scénique et l’art de conquérir le public en le faisant chanter, pratique qui semble, comme on l’a déjà constaté, se généraliser.
    Roberto Fonseca piano
    Javier Zalba clarinette, flûte, saxophone
    Omar González contrebasse
    Ramsés Rodríguez batterie
    Joel Hierrezuelo percussions

    Marciac a rencontré Roberto Fonseca en 2005, dans l’orchestre accompagnant Ibrahim Ferrer. Depuis lors, le pianiste et compositeur cubain est resté l’un des chouchous du festival où il revient en leader d’un quintette de belle tenue. On y remarque en particulier Javier Zalba, auteur de quelques beaux solos tout au long du concert, tant à la flûte qu’au soprano ou à la clarinette, et le bassiste Omar Gonzalez, aussi sûr dans son accompagnement qu’improvisateur brillant, en valeur sur Llego Cachaito. Quant à Fonseca lui-même, irréprochable au piano qu’il maîtrise grâce à une technique éprouvée (De Jorge a Paola, La Flor Que No Cuide) , il chante aussi avec talent, regard levé vers les étoiles, comme s’il y puisait l’inspiration qui innerve ses mélodies. Avec cela, une présence scénique et l’art de conquérir le public en le faisant chanter, pratique qui semble, comme on l’a déjà constaté, se généraliser.


    Roberto Fonseca piano

    Javier Zalba clarinette, flûte, saxophone

    Omar González contrebasse

    Ramsés Rodríguez batterie

    Joel Hierrezuelo percussions

Haut de page