favoris
Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Pleins feux

IBRAHIM MAALOUF SUR FRANCE CULTURE

Sur le site France Culture vous pouvez (ré)écouter l'émission "De Casamance au Liban" sur Ibrahim Maalouf, un documentaire d'Abdel Kader Youb et Assia Khalid



Ibrahim Maalouf est un trompettiste virtuose, au parcours singulier et déjà exceptionnel. La puissance de ses interprétations, la profondeur des expressions forcent la curiosité et font de lui un des musiciens les plus sollicités par les artistes de tous styles.Né au Liban en 1980 alors en proie à une terrible guerre civile, ses parents s’exilent en France. Cette première « donne » est capitale dans l’histoire de ce musicien hors-normes.D'aucuns le classeraient à la rubrique "jazz", mais il est avant tout un musicien et compositeur atypique ; atypique comme cette trompette microtonale, inventée par son père en 1963 et dont il demeure le seul interprète aujourd'hui. Ce documentaire ouvre une fenêtre sur les mondes qu'il connaît : Le Liban, La France, la religion, la culture, la guerre, le métissage et la musique bien sûr... Ibrahim Maalouf pose un regard sans tabous sur son enfance : ses rapports complices avec sa mère qui le laissera « apprivoiser » le piano sans contrainte, la figure omniprésente du père, qui craint plus que tout l’enracinement en France et l’isolera avec sa sœur dans la maison familiale d’Etampes. "Surtout ne pas parler français mais rentrer au pays dès que possible" sera le mot d'ordre qui ponctuera cette enfance. Ibrahim Malouf, agnostique, a été élevé dans une « spiritualité musicale », « on ne priait pas à la maison mais par contre on chantait beaucoup du « TALAAB », jeu musical, spirituel, qui s’apparente à du blues, a capella… Nous l’entendrons aussi dans sa rencontre avec d'autres artistes comme Grand Corps Malade ou les élèves du conservatoire national supérieur de Beyrouth. Sa devise : s’affranchir de toutes les influences et trouver la paix dans le métissage et le partage ...